AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Major Tom in his tin can, can you hear me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 15/04/2014
Source de l'image : trafalgar Law Zerochan
Graphiste(s) : moi ? ( Graphiste c'est un peu pompeux pour un decoupage sur paint )
Messages : 139
Sexe fictif : Masculin
Lieu de vie : Dans l'arrière boutique de son magasin
Emploi : Tatoueur.

MessageSujet: Major Tom in his tin can, can you hear me ?   Ven 18 Avr - 21:51


Tom Floyd  

27 ans ॐ 2 Avril ॐ Bisexuel ॐ Humain ॐ
ॐ Lent ॐ deconnecté ॐ Torturé ॐ Junkie ॐ Seul ॐ Illuminé  ॐ  Passionné ॐ Calme ॐ compréhensif ॐ marqué ॐ curieux ॐ
ॐdon : crises hallucinatoires et prophetiques
ॐ Song :

Can you hear me major Tom ?


Ce que je recherche

ॐ Une nouvelle Addiction ?
ॐ  Des amis peut être ?
ॐ Quelqu’un qui s’inquiète beaucoup ?
ॐ à vous de voir


Les Trois.



Dr Jefferson Taylor

« Mon bon docteur. »
Tom sortait tout juste d’une violente overdose, et cet homme était le conseillé psychologue en charge d’aider les gens comme lui. Alors qu’il était pétris de préjugés à l’égard des psy, pensant que comme tous il allait le prendre pour un fou ayant besoin d’être interné, il fut surpris de voir que le Docteur Taylor le prit très au sérieux. Dès lors, leur relation dépassa le stade Médecin/patient. Plus qu’un psychologue, lorsqu’il parlait a Jeff, il avait l’impression de retrouver une oreille attentive et compatissante dans laquelle il pouvait épancher toute ses angoisses. Le lien se fit d’autant plus fort que le docteur l’aida dans son sevrage : un des grands échec de la vie De Jefferson. Car en effet bien qu’il eut retrouvé un certain gout à la vie et qu’il ne consomma plus à outrance, l’addiction de Tom resta bien réelle.
Depuis ce temps, Jeff fait partie des trois grands homme qui ont été comme des pères dans la vie de Tom. Et il le chéri d’autant plus que c’est le seul vivant. Ils s’envoient souvent des mails, le jeune homme le tenant au courant de sa vie à Sygridh.


Mr Fitzgerald

« un mentor »
Mr fitzgerald était le professeur d’art de Tom depuis le collège. Il est aussi celui qui a le plus cru en son talent pour les art plastiques et qui l’a soutenue dans tout ce qu’il entreprenait. Il était exigeant, extremement exigeant avec lui, le faisant recommencer parfois les mêmes choses une centaines de fois, jusqu’à épuisement. Son œil critique était aussi très affuté et tatillon, et il n’hésitait jamais à lui dire en face sans fioriture la dure vérité. Mais Tom lui en est a jamais reconnaissant, car cet homme lui a transmis tout son savoir sur l’art aussi bien sur le plan technique que historique. Car oui, c’est difficile à croire en regardant tom, mais celui-ci a autant de connaissances qu’un conservateur de musée.
En dépit de tout ça, le décès du vieil homme l’affecta grandement.


John Kerniss

« Le senseï »
Cet homme, il lui doit tellement de choses : la vie et sa passion. Il l’a aidé lorsqu’il était au plus bas, et s’est occupé de lui comme un père. Un père qu’il n’a jamais eu. C’était un homme franc et fort, un ancien motard qui comme tout loubards des bas-fonds de Manhattan portait ses cicatrices. Il était influant et n’avait jamais courbé l’échine devant ses concourants même si la lutte était rude et sans merci. Tom tomba parfois au milieu de ses joutes de pouvoir entre parias, il s’en tira bien la plupart du temps, mais surtout parce que John le protégeait. Au fil du temps Il avait fini par le considérer comme son associé, se présentant avec lui lors des réunions… et puis plus tard comme son fils. Le salon devait changer d’enseigner et s’appeler Kerniss & Son, mais malheureusement le projet s’effondra avec la ruine du commerce et le suicide de son propriétaire. Un évènement douloureux pour Tom qui retrouva son corps pendu au milieu du salon, chose qui rend son souvenir encore un peu difficile. Mais Tom espère que de là où il est, le grand John Kerniss est fier de lui.


Les gens.



Isaac Flymel

« What's up doctor ? »
Texte sur la relation


William E. Seavers.

« Une Alice bien torturée. »
Ah, William, tout un poème ce garçon. Il fut l'un de ses premiers clients et il ne risque pas de l'oublier ça non. Il avait déboulé comme ça, dans son magasin avec le regard triste et le cœur en miette, et le tatoueur aime a penser qu'il en est ressortit rafistolé avec un peu de scotch, un peu grâce a lui. Et puis, après qu'il l'ai aidé lors de l'une de ses crises, il ne pu qu'avoir confiance en ce blondinet qui semble cacher dans sont regard aqueux des démons aussi que peuvent parfois l'être ses pensées. Oui, Tom le considère comme un ami, et il est d'autant plus heureux que le blond vient souvent le voir et passe parfois la nuit chez lui. Ca rassure Tom d'avoir quelqu'un qui vient le voir régulièrement et ça le rends heureux de pouvoir égayer les journée de cet étrange jeune homme.


Lola S. Johns.

« Un ange parmi les piqures. »
Lola, la jolie Lola. Tom apprécie énormément la directrice de l'hôpital qui ne le traite pas comme un vulgaire junkie, bien qu'il ne la connaisse pas si bien que ça. Mais il est comme ça Tom. Il ne juge pas a la tête, il juge au karma et a ce qu'il ressent en voyant les gens. Et quand il voit Lola, il ressent quelque chose de profond, il sent la miss en souffrance à la souffrance des autres. il ne sait pas expliquer le comment du pourquoi, mais il ne s'en soucie pas, cela fait longtemps qu'il ne se soucie plus de ses visions et les accepte. Alors il se contente d'admirer l'ange, qui choisit de souffrir pour les autres dans un endroit comme l'hôpital : où on vient pour se soigner, pour souffrir mais aussi pour mourir.
Du coup Tom fait quelques efforts avec ses "petits" problèmes, il se sent coupable, coupable d'être un poids en plus, une douleur pour cet ange à la chevelure carmin.

Chapitre I : L'hôpital.

Alors qu'il venait pour une consultation de routine quant à ses problèmes de santé, quelle ne fut pas sa surprise de voir que son médecin était aux abonnés absent. Et il ne lui en veut surement pas pour ça, puisque c'est ainsi qu'il fit la connaissance de Lola. Lola, l'ange avec sa noirceur, qui avait su calmer ses craintes et ses angoisses. La jeune femme semblant lire en lui comme dans un livre ouvert, elle eut bien vite fait de cerner notre junkie; et lui montra tant bien que mal qu'elle pouvait l'accepter peut importe son passé dont il avait si honte. Un lien fort s'est tout de suite installé entre eux, puisque la consultation tourna vite en séance de confession. Des confessions pour se faire confiance, pour s'exorciser du poids trop lourd des années, des confessions silencieuses, visuelles, tactiles.
Au final, il sait, il sent que Lola a quelque chose de spécial, chose qu'il a sentit chez d'autres habitant de Sygridh, mais il en s'en fiche un peu. Au final, il sait qu'il a gagné une vrai alliée au sein de l'hôpital, quelqu'un qui peut être, arrivera a lui faire perdre ses angoisses quand il se rend dans ce lieu.

Chapitre II : Le démon brume.

( à venir. )



Owen Winchester.

« T'as de beaux cheveux tu sais ? »
Owen. Ah Owen. C'est tout une histoire Owen. Disons que ce jeune homme a fracassé la porte de la boutique, il semble d'ailleurs obsédé par cette porte allez savoir pourquoi ? Comment leurs rocambolesques aventures vont elles finir ? nul ne le sais...



David Seija

« Le chasseur »
Il a rencontré cet étrange bonhomme dans une épicerie. Et, après avoir passé quelques heures, plutôt mouvementée en sa compagnie, le junkie ne sait pas vraiment comment qualifier l'esquisse de relation qui s'est installé entre les deux hommes. D'abord, ce type il est dangereux, c'est un chasseur ça se sent partout en lui, mais... mais bizarrement il l'a tout de même aidé alors qu'il était au bord du malaise. Peut être le regrette t-il ? car le junkie l'a par la suite pas mal chamboulé lui faisant perdre ses repères, le faisant s'interroger et se fendiller sa carapace. Sa phobie des chiens découverte par hasard a en quelques sortes  obligé se rapprochement. Il est en possession d'un savoir que rare possèdent, il connait sa peur.  Bien sûr il s'en fiche, il n'irait pas le crier sur les toits, mais l'autre le menace tout de même s'il le fait. Ses dernières paroles, il ne repartent pas sur un mauvais pied, mais si le junkie l'affiche il fera semblant de ne pas el connaitre. C'est enfantin comme réaction, ça fait sourire Tom, il ne sait pas s'il seront amené a se croiser, mais c'est toujours avec le sourire qu'il le saluera




Lou Kelen

« Sweet pink lady »

Chapitre I : le colis.

Entrée pour une livraison, peut être que cette jeune femme a laissé chez le tatoueur plus qu'un simple sac de provision. Lou. Oh LOu c'est devenue en un tout petit instant beaucoup de chose pour Tom. Ce qui se rapproche le plus de l'amiE idéale pour lui. Bien sûr du premier coup il se sont entendu, ça existe les coups de foudres d'amitié ? Il faut bien puisque la jeune femme à aussitôt eu tant confiance qu'elle a demandé au tatoueur de lui apposer sa marque indélébile. Il la ressent comme une fleure de pavot rosée, et que cela lui va bien.
Il ne sait pas, mais se confier avec elle n'est pas douloureux, parler non plus. Le mieux surtout, c'est ne rien dire, parce que le silence suffit parfois. Peut être que ce sentiment renforcé par leurs similitudes, leurs souffrance, leur amour du calme et des vieilleries a aboutit a un idéal de confident que tous deux recherchaient./ Il a sentie chez Lou une chose qui le dépasse, elle se dit maudite peut être tiendra t-elle a lui et aurait elle peur de le rendre fou a son tour ? Mais le tatoueur la rassurera : Son esprit a lui était déjà perdu, alors peut être la fleure de pavot rendra t-elle la raison a son esprit malade, qui sait ?

Chapitre II : Le Démon Brume.
 


Ethel Callagan

« La vie c'est comme un sac de bille gamine. »
A venir.


Dawn Ivarsdottir

« Woodstock sous LSD en moins de deux secondes »
La petite brune, la première fois qu'elle a poussé la porte de son magasin, Tom a cru voir sur son visage l'enchantement d'un gamin devant ses cadeau de noël. Et depuis elle revient, minimum une semaine sur deux. Faut dire, le junkie la trouve tellement attachante cette petite jeunette, enfin quelqu'un avec qui il peut discuter musique, et quelqu'un de jeune, ça le rassure quant à l'avenir musical de l'humanité, car si la demoiselle aime le rock bien contemporain il peut ressortir pour elle des vinyles du fond de ses malles à trésors. C'est une relation de confiance qui s'est vite installé, un peu comme une petite sœur, elle le motive, le fait bouger, met la zone dans sa boutique,et quand elle a besoin de parler, il écoute, il conseille. Après tout Tom à foiré sa vie, alors il peut aider les autre a ne pas faire les mêmes conneries. Surtout que Dawn, risque d'en faire, elle, des conneries.


Nom & Prénom

« phrase »
Texte sur la relation


The face.


         






lightsteelblue pour mes paroles.


Dernière édition par Tom Floyd le Ven 25 Juil - 9:51, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ziggy-can-hear-major-tom.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Major Tom in his tin can, can you hear me ?   Sam 19 Avr - 18:04

Moi, je veux être ton ami!!!!

Ce que tu veux, en fait, juste un truc positif (en fait tu as rien mis de négatif ^^').
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 23/03/2014
Source de l'image : Tumblr ou Deviantart
Graphiste(s) : Kay
Messages : 88
Sexe fictif : Masculin
Lieu de vie : Cité
Emploi : Collectionneur ? x)

MessageSujet: Re: Major Tom in his tin can, can you hear me ?   Ven 31 Oct - 11:59

JE VEUX UN LIEN AVEC TWA èé


I don't like people and the secret is my only defense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/04/2014
Source de l'image : trafalgar Law Zerochan
Graphiste(s) : moi ? ( Graphiste c'est un peu pompeux pour un decoupage sur paint )
Messages : 139
Sexe fictif : Masculin
Lieu de vie : Dans l'arrière boutique de son magasin
Emploi : Tatoueur.

MessageSujet: Re: Major Tom in his tin can, can you hear me ?   Ven 31 Oct - 12:15

Oooowh. Mais bien sûr pas de soucis c:
Le seul problème étant que je n'ai pas trop d'idées ahaha
Tu veux un lien avec Sean ? Avec Joon ? ( Avec Haxiel j'imagine que ça découlera du rp intrigue éhéh )



lightsteelblue pour mes paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ziggy-can-hear-major-tom.tumblr.com/
Date d'inscription : 23/03/2014
Source de l'image : Tumblr ou Deviantart
Graphiste(s) : Kay
Messages : 88
Sexe fictif : Masculin
Lieu de vie : Cité
Emploi : Collectionneur ? x)

MessageSujet: Re: Major Tom in his tin can, can you hear me ?   Ven 31 Oct - 16:42

Avec Sean, why not ? Puisque je le demande avec lui Heart Alors quel type de lien ... Qu'est-ce que Sean t'inspire ? XD

Avec Haxiel, ça se fera à la suite du RP intrigue, comme tu l'as dit !

Avec Joon ... Je vois pas trop quel lien, il pourrait y avoir pour le moment XD


I don't like people and the secret is my only defense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Major Tom in his tin can, can you hear me ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Major Tom in his tin can, can you hear me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier arrivé dans la Major !
» Major Revolver Ocelot - 03 OCE 80 06
» mon état-major gondorien(fabrication maison)
» [Echange] Etat major d'Arnor et Maggot contre???
» Marche de Dol Amroth vers la capitale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sygridh : New Battle :: Personnage :: ✐ Gestion :: ♥ Fiches de liens-