AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 13/05/2014
Source de l'image : Lightning - Final Fantasy XIII - Google
Graphiste(s) : Bibi
Messages : 208
Sexe fictif : Féminin
Lieu de vie : Un loft - Cité n°49
Emploi : Serveuse

MessageSujet: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   Mer 28 Mai - 22:45

Trois idées reçues sur le métro
~ Le métro, c'est écologique. ~
~  Le métro, c'est convivial. ~
~ Le métro, c'est toujours souvent à l'heure. ~

Mais avant toute chose, quand votre vieux vélo vous lâche, le métro, c'est tout ce qui vous reste.


Lou détestait prendre le métro. A chaque fois qu'elle l'avait fait, elle n'avait eu que des ennuis. Plusieurs fois elle avait tenté de se réconcilier avec le moyen de transport. A chaque fois, elle avait fait le premier pas. Mais il lui avait alors retourné systématiquement une énorme claque dans la figure. Frottages de pervers, vols de porte-feuille ou autres objets de valeur, bousculades, nuisances sonores etc. Non vraiment, elle n'y était entrée aujourd'hui que parce qu'elle n'avait pas eu d'autre choix. Ce n'était pas qu'elle habitait si loin que cela. Elle avait juste eu une journée de travail épuisante au Sinful Souls. Le vélo qui tombait en panne avait été la cerise sur le gâteau. Elle se trouvait en face d'une bouche de métro à ce moment là. Elle n'avait pas mis longtemps à prendre sa décision. Elle avait accroché le deux-roues à une barrière et s'était précipitée dans la bouche de l’enfer. Elle avait progressé de deux gares seulement et le regrettait déjà.

On était un jeudi soir, aux heures de pointes. L'homme derrière elle était en train de se frotter à sa veste. Celui en face d'elle tenait la barre du dessus et lui faisait sentir l'horrible odeur de ses aisselles dégoulinantes après une dure journée de travail. Une femme assise à côté hurlait dans son téléphone. Plus loin, un bébé pleurait pour elle ne savait qu'elle raison. Elle se sentait confinée, oppressée. Prend ton calme en patience ma grande. Serre les dents et attend. Ça va bien se passer. Ça va bien se passer. Ça va bien se pass..... Le métro s'arrête. La voix dans le haut parleur annonce le non de la gare. Les gens qui veulent descendre hurlent car ils sont gênés par ceux qui veulent monter. Ceux qui veulent monter hurlent de plus belle. Au final ils bousculent dans les deux sens la jeune femme aux cheveux roses qui se trouve sur leur passage.

Finalement, elle entrevoit une éclaircie, une douce lumière au bout du sombre tunnel dans lequel elle se trouve. Elle est là, elle l'attend : une place assise s'est libérée. Elle regarde autour d'elle : aucune personne âgée, ni enfant ou même femme enceinte à l'horizon. Juste un jeune homme, son casque audio beaucoup trop grand et coloré sur la tête. Il la regarde. Elle le regarde. Ils regardent le siège. Lou ne réfléchit plus, elle fonce sur la place et sa tête manque de heurter la personne assise à côté. Finalement, elle gagne par KO. Le jeune homme lui jette un regard tueur. Elle lui sourit. Ce n'était pas un regard comme celui là qui pouvait l'impressionner. Il se détourne. La victoire est enivrante. Tellement enivrante qu'elle en oublie la présence à côté d'elle. Elle ne s'est même pas excusée. Il faut vite réparer cette erreur.

- Je suis désol.... ée

Sa voix mourut au fond de sa gorge. La personne n'était pas humaine, elle en était sûre. Elle ne savait pas expliquer pourquoi mais elle le savait. Une seule question s'imposa. Démon ou pas démon ? Elle avait appris pas mal de chose depuis son arrivée. Mais elle doutait que tous les êtres surnaturels étaient aussi gentils que William, son patron au cœur d'or. Cependant, en observant plus attentivement elle se demanda si vraiment cette personne assise à sa droite pouvait être dangereuse. Il s'agissait d'une jeune fille, au sortir de l'adolescence. Son visage était doux, son regard chaleureux. Non, vraiment, aucun danger à l'horizon.

- J'espère que je ne vous ai pas fait mal.


Rien n'est vrai, rien n'est faux, tout n'est que songe et mensonge.


Dernière édition par Lou Kelen le Lun 30 Juin - 18:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 11/05/2014
Source de l'image : Pixiv ID 36732280
Graphiste(s) : Moi-même.
Messages : 172
Sexe fictif : Féminin
Emploi : Etudiante.

MessageSujet: Re: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   Jeu 29 Mai - 1:43


DESSINE MOI UN MOUTON DEMON.
It's all about the game and what you flaunt. ♪
Excitation. Enivrement. Bonheur. Mystère. Découverte. Appréhension. Suspense. Joie. Impatience.

La jeune Ethel aurait pu être un scientifique découvrant l'un des vaccins les plus important de l'histoire, les yeux pétillants d'espoir et de fierté. Des frissons la prenaient de toute part, comme jamais. Ce qu'il se passait en ce moment même était incroyablement jouissif.

Bordel, elle était dans un métro.

Une situation qui pourrait paraître des plus déplaisantes aux yeux de tous. Elle devait probablement être la seule personne au monde sautillant presque sur place alors qu'elle était dans ce monstre de moyen de transport. Mais oh bon dieu de saloperie, le bruit affreux autour d'elle, les gens qui ne se gênent pas pour pousser, cracher sur le sol, faire les poches des autres, hurler, marcher sur les pieds. C'était tout bonnement vivant !

Et tout ce qui est vivant, est jouissif.

Balançant ses pieds alors que son popotin était fièrement assit sur une place qu'elle avait réussi à subtiliser, rentrant dans les règles des dures lois du métro, elle gueulerait presque sa joie en hurlant un joyeux « OH FUCK YEAY ». Mais elle était suffisamment civilisée pour se retenir un minimum.

Elle continua un moment. Ne sachant pas depuis combien de temps elle était dans ce métro, mais elle adorait ça. Ça grouillait de vie. Les gens rentraient, bougeaient, hurlaient, mâchaient, respiraient, et c'était vachement cool. Elle se sentait à part, comme si personne ne pouvait la voir, assise sur ce siège, à les observer comme on observerait une fourmilière. Par habitude, elle camoufla un peu plus le bas de son visage dans son immense écharpe rouge qui lui tenait trop chaud, et secoua doucement la tête pour faire retomber sa frange sur son visage. Elle était bien, là, tranquille.

Jusqu'à ce qu'il lui sembla qu'on lui parle. Haussant les sourcils, elle tourna légèrement le visage vers la jeune femme qui venait vraisemblablement de lui parler. De s'excuser, plus précisément. Elle aurait pu douter du fait que ça lui soit adressé, mais elle était à côté d'elle, et la regardait.

Cette place n'était pas vide il y a deux secondes ? Elle s'excusait de l'avoir prise ? Semblait-il que non, puisqu'elle ajouta rapidement cette phrase qui la ferait presque rire. J'espère que je ne vous ai pas fait mal. Le jour où elle aurait mal, il pleuvra des cochons d'indes en bois.

La surprise passée, elle offrit un sourire radieux à la demoiselle qui lui semblait plus âgée, se dégageant un peu de cette écharpe, qu'elle colla contre elle. Sait-on jamais si la Rose mettait sans le vouloir sa main dessus, et se blesserait.

« Je vais bien ! Comme si je n'avais rien senti, héhé ! Tout va bien ! »

D'un espèce de naturel sociable, elle tendit la main après avoir bien replacé son écharpe en guise de salutation, toujours cet immense sourire collé aux lèvres.

« Héhé, dur de trouver une place ici hein ? J'ai galéré à avoir celle-ci ! Maintenant que je l'ai, je ne la lâche plus. Au point que je ne sais même plus exactement où je suis en fait !  »

Perdue. Dans cette ville qu'elle connaissait plutôt peu. Alors qu'elle avait promis qu'elle ferait attention à Joon, à sa famille, pour qu'il ne lui arrive rien. Mais assise dans sur un siège, il n'y avait strictement aucun danger après tout !

« Chuis un peu paumée en fait. A la fin on revient au point de départ, ou on va jusqu'à un terminus ? Parce que, ce serait cool que je retombe là où j'étais au début parce que je connais pas trop trop les chemins, mais en même temps, si j'vais au terminus, bah j'pourrais pas aller plus loin donc je pourrais pas me perdre plus ! »

Un sourire ornait encore ses lèvres, mais un sourire un peu gêné cette fois, consciente qu'elle pouvait parfois un peu trop prendre la parole.

« Héhé, désolée je parle beaucoup. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   Jeu 29 Mai - 13:57



Dessine-moi un démon (Pv Ethel & Lou)


Il déteste le métro. Il n'arrive pas à être normal, là-bas, à se sentir tranquille, sûr de lui. Il n'est pourtant pas claustrophobe et n'a pas peur de la foule. Pourtant, il supporte mal les transports en commun, ceux qui sont toujours bondés, où il n'y a presque plus de place pour respirer. Les voix, qui ne cessent de montrer en volume, semblent lui être destinées, le faisant observer chaque personne avec embarras. Mais ce n'est pas cela qui l'empêche de se sentir à l'aise, loin de là. Vous avez sans doute déjà compris son pouvoir, n'est-ce pas? Et bien, il est à double tranchant, surtout pour un homme de chasse comme lui. Il n'avait pas pris d'arme et, dans un sens, elle ne lui aurait pas servi à grand chose dans un train. Il y avait trop de personnes, trop d'odeurs pour lui, lui faisant tourner la tête. Il a l'impression d'être dans un océan de parfums, tous si différents et pourtant parfois si semblables. C'est trop intense, trop compacte pour lui. Il en a même la nausée. Il n'aurait pas dû venir...

Mais en fait, que faisait-il ici, dans un coin du train, recroquevil sur une place qu'il avait eu la chance d'obtenir, tentant, sans doute, de se faire le plus petit possible ? Pourquoi, alors qu'il connait parfaitement les défauts de son pouvoir, a-t-il bravé le "danger" ? Simple. Sa famille. Il avait rendez-vous avez ses parents, invité pour une petite réunion familiale chez eux, très loin de là où il était. Du coup, vu qu'il n'était toujours pas tenté d'avoir son permis de conduire, il ne put que choisir de prendre un transport en commun. Et le train était le meilleur choix pour aller rapidement là où il désirait se rendre, malgré que cela lui coûte tout de même quelques heures de route.

Soudain, une femme le percute, ou du moins elle manque de lui faire mal. David, appréciant peu de se voir ainsi brutalisé sans raison, la foudroie d'un regard noir... Et elle, elle lui sourit. Il grimace, se détourne, pour tenter de focaliser son attention sur quelqu'un d'autre. Il avait remarqué son odeur; elle n'était pas humaine. Et il n'avait même pas d'arme... Il abandonne donc le duel pour se concentrer ailleurs. Mais il n'y arrive pas. Il y a des dialogues qui l'interpellent, près de lui. Une fille semble parler, mais il n'arrive pas à la comprendre. Départ et terminus. Allez plus loin ou non ? Au ton de sa voix, il devine qu'elle est excitée, qu'elle est heureuse d'être là. Pas lui. Il est de plus en plus irrité, mais tente, en vain certainement, de se calmer. Peut-être que s'il cherchait à parler avec ces filles réussirait-il à se détendre ? Sûrement pas. Mais cela valait le coup d'essayer. Tout ce qu'il lui fallait, c'était un sujet de conversation...

David se penche légèrement, plante son regard sur les deux femmes et les interrompt doucement :

- Hey... Les filles, vous allez où comme ça, pour vouloir aller au terminus?


Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 13/05/2014
Source de l'image : Lightning - Final Fantasy XIII - Google
Graphiste(s) : Bibi
Messages : 208
Sexe fictif : Féminin
Lieu de vie : Un loft - Cité n°49
Emploi : Serveuse

MessageSujet: Re: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   Ven 30 Mai - 20:12

La jeune femme assise à côté d'elle respirait la joie de vivre. Chose très rare dans un lieu pareil. D'habitude, les gens faisaient toujours une sale tête. Métro, boulot, dodo.... Ha, heureusement que le métro restait exceptionnel pour elle. Bien que le fait de pouvoir justement observer la tête des gens était fort distrayant. Comme ce type aux yeux dorés, situé en face d'elle quelques sièges plus loin. Lui, n'avait pas du tout l'air ravi d'être là, ça se voyait. Il la foudroyait du regard. L'avait-elle fâché ? Peut-être l'avait-elle bousculé dans sa folle bataille pour la dernière place assise. Elle lui sourit pour à la fois montrer qu'elle était désolée et l'apaiser un peu. Sans succès. Tant pis. Qu'il reste seul avec sa mauvaise humeur. Elle reporta plutôt son attention sur cette petite brune beaucoup plus intéressante. Elle était très enthousiaste. Un enthousiasme contagieux et Lou en avait bien besoin. Elle n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi radieux au milieu de gens tous aussi lugubres les uns que les autres. Cela réchauffait le cœur.

- C'est la première fois que vous prenez le métro vous, non ?  

Sa question était purement rhétorique, elle se doutait déjà de la réponse. Mais elle ne put s'empêcher de l'exprimer. Il fallait également qu'elle aide cette demoiselle à retrouver son chemin. La pauvre, à une heure aussi avancée de la soirée, pourrait se perdre dans les coins sombres de la ville.

Trois possibilités
~ Ignorer la demoiselle et rentrer chez soi sans se prendre la tête. ~
~  Permettre à la jeune femme de rentrer en toute sécurité et à soi même de rentrer de bonne heure. ~
~  Suivre les délires de quelqu'un qui prend le métro pour la première fois et aller jusqu'au terminus – parce que c'est vrai que personne n'y va jamais et qu'on ne sais jamais ce qu'il y a au bout.  ~


Vous vous dites que la deuxième solution est forcément la bonne, la plus logique, un bon compromis quoi. Cependant, Lou était vraiment tentée de faire quelque chose de fou après une difficile journée de travail.

- Je crois bien qu'on ne fera pas de boucle. Et le terminus est assez éloigné du centre, enfin de là d'où nous venons. Et encore plus de là d'où vous venez puisque vous êtes monté avant moi. Je vois qu'une solution : vous descendez avec moi et je vous appelle un taxi. Sinon, puisque vous avez l'air d'aimer ça....  si vous voulez vraiment continuer jusqu'au bout, je peux rester et m'arrêter dans l'autre sens. Après pour la suite, vous n'aurez cas redescendre là où vous êtes monté.  Je dirai qu'on est à environ trente minutes du terminus.  

C'est ce moment que choisi justement le drôle de type aigri pour les accoster. Ha, tient. Peut-être que lui aussi voulait profiter de la bonne humeur de la petite brune. Elle ne pouvait pas s'y opposer, il avait l'air d'en avoir bien besoin.

-  Perso, c'est pas que je veuille aller au terminus. J'étais plutôt partie pour rentrer vite chez moi. Mais s'il faut se dévouer pour accompagner la p'tite dame je veux bien.... au moins ça me fera prendre l'air.


Rien n'est vrai, rien n'est faux, tout n'est que songe et mensonge.


Dernière édition par Lou Kelen le Mar 24 Juin - 8:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 11/05/2014
Source de l'image : Pixiv ID 36732280
Graphiste(s) : Moi-même.
Messages : 172
Sexe fictif : Féminin
Emploi : Etudiante.

MessageSujet: Re: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   Dim 1 Juin - 12:59


DESSINE MOI UN MOUTON DEMON.
It's all about the game and what you flaunt. ♪
Ethel hochait vivement la tête. Presqu'à s'en décrocher le cou, si elle continuait ainsi. Elle ne pouvait sauter partout, sautiller, faire d'immenses gestes avec ses mains pour exprimer son excitation, alors elle hochait un peu trop vite la tête.

«  Première fois oui ! Et waouh ! C'est génial ! Dire qu'il y a des gens qui peuvent faire ça tous les jouuurs ! Si j'avais le temps, je ferais ça toutes les journées aussi, mais y'a plein d'autres choses à faire ! »

On avait l'impression qu'elle était dans un parc d'attraction, et qu'elle parlait justement d'une attraction particulièrement divertissante, mais qu'elle ne pouvait en refaire un tour pour visiter le reste du parc.

C'était presque ça, en réalité.

Elle écoutait attentivement la jeune personne face à elle qui parlait bien plus qu'elle ne l'aurait supposé. Alors elle souriait, semblant l'espace d'un instant, plus posée. Ça n'allait sans doute pas durer. Reprenant bien vite l'immense sourire ravie de petite demoiselle qui découvrait un cadeau de Noël, elle sauta presque sur son siège.

«  Yeay ! Ça c'est un bon programme ! Et au moins, on ne laissera pas nos places ! »

Elle s'y attendait un peu, au final. Ça ne la rendait pas moins ravie, néanmoins. Mais elle avait la capacité d’entraîner presque tout le monde dans ses délires, la petite Ethel. Elle le faisait bien souvent avec ses cousins. Des jeux, des histoires, des envies diverses. Elle avait ce truc qui faisait qu'on suivait le jeu.

Comme une enfant à qui on fait plaisir en fait.

Alors qu'elle allait reprendre la parole, inspirant doucement, elle entendit une autre voix prendre la parole. Au lieu de s'en offusquer, se faisant presque couper la parole, son sourire s'agrandit encore plus, si c'était déjà possible. C'était toujours tellement plaisant, du monde autour de soi !

«  Je vais nulle part en fait ! Faudrait que je retourne de là où j'ai pris le métro plutôt ! Mais j'ai vu les escaliers, ça m'a attiré, donc je suis descendue, j'suis rentrée dans le métro, j'ai bataillé pour avoir une place, et comme je l'ai, je ne veux plus la lâcher ! Puis faut bien aller quelque part en fait. Alors on va au bout pour voir ! Je me demandais si ça faisait une boucle, ou si ça s'arrêtait à un endroit précis et... »

Et elle chercha le nom de la demoiselle en plissant des yeux, se rendant compte qu'elle ne le connaissait pas. Alors elle reprit.

«  La demoiselle rose m'a dit qu'elle pensait que ça ne faisait pas de boucle, mais qu'il y avait bien un terminus. Donc je veux voir si c'est vrai. Et comme ça je ne donne pas ma place. Et comme ça, je ne pourrais pas me perdre plus ! »

Toujours aussi souriante, énergique, joyeuse, tout ce qu'on pouvait trouver comme synonyme correspondant, elle s'avança un peu sur son siège.

«  J'parle beaucoup, je sais, héhé ! Mais je crois que c'est mieux de parler, on a tout ce qu'il faut pour ne pas aboyer, donc parlons ! Tu veux venir avec nous ? »

Toujours ce tu. Non pas qu'elle n'était pas franchement irrespectueuse. Elle n'y pensait juste pas. Tout le monde était pareil pour elle, pas de supérieur, d'inférieur -si ce n'est lorsqu'elle faisait le coq devant sa famille-, alors ce tutoiement venait tout naturellement.

Et comme une enfant lors d'une escapade dans une aire de jeu, elle les regarda en souriant mystérieusement, s'enfonçant dans son écharpe comme pour garder le secret.

« Chuis sûre que si personne n'y va jamais, y'a forcément des tas de trucs à découvrir ! »

Se relevant légèrement de sous son écharpe, elle ouvrit grand les yeux. Elle avait bien galéré à nommer la demoiselle Rose, après tout. Il était normal de se présenter lorsque l'on discutait avec quelqu'un. Elle l'oubliait bien souvent, trop prise dans ses délires. Et pourtant, c'était primordial.

« Au fait, j'm'appelle Ethel ! »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   Dim 1 Juin - 22:04



Dessine-moi un démon (Pv Ethel & Lou)


Il aurait mieux fait d'éviter tout contact avec les autres, même verbalement. Ces deux là n'étaient pas humaines et ses sens étaient à vif, chamboulés par son pouvoir quelque peu embêtant. Mais il y avait autre chose qui l'embêtait, qui le poussait à observer ces deux jeunes femmes comme si elles venaient d'ailleurs. Ou du moins n'arrivait-il pas à entendre, à comprendre, ce qu'elles pouvaient lui dire, bien trop focalisé sur un sujet sans grande importance. Du moins, pour lui, normalement.

Il détourne le regard un instant, réfléchissant à ce qui s'était dit, tentant, en vain, de s'en rappeler. Il n'avait tout simplement pas pu enregistrer la moitié de la conversation ! Du coup, il jette un coup d’œil aux femmes avant de grimacer légèrement et de glisser doucement :

- Mais vous avez seulement un billet pour aller jusqu'au terminus ? Car s'il y a un contrôleur, Vous serez foutu. Ou alors, vous vous cacherez sous les sièges, ça pourrait fonctionner !

Il lâche un petit rire, cherchant à calmer ses pauvres nerfs mis à rude épreuve. Il fixe ensuite la fille rose, interrogateur, mais rapporte son attention sur la brunette sans émettre le moindre son. Il ne veut pas lui demander directement ce qu'elle était. Il pourrait y avoir des oreilles indiscrètes... La brune s'était présentée. Ethel. Drôle de nom. Mais il ne critiquerait pas. Il trouve juste cela étrange, n'ayant jamais entendu un prénom comme le sien. Il tente un sourire, mais n'y arrive guère. Il était trop tendu pour cela et on pouvait facilement le remarquer si on prêtait un minimum attention à lui. Il essaye pourtant de continuer de leur parler, de se détendre, ou tout du moins de paraître aimable alors qu'il combat ses habitudes de chasseur. Pas d'arme, trop de monde, donc, pas de chasse. Du coup, il a tendance à se tortiller de temps en temps sur son siège et à jeter des coups d’œil un peu partout autour de lui, comme s'il avait la trouille de quelque chose.

- Je m'appelle David. Ethel, c'est peu banale, comme prénom. Tu sais d'où ça vient ?


Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 13/05/2014
Source de l'image : Lightning - Final Fantasy XIII - Google
Graphiste(s) : Bibi
Messages : 208
Sexe fictif : Féminin
Lieu de vie : Un loft - Cité n°49
Emploi : Serveuse

MessageSujet: Re: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   Mar 3 Juin - 23:41

Une petite idée comme ça

~ Si vous ne savez pas quoi faire le soir, après une dure journée de travail, n'hésitez pas à prendre le métro, y rencontrer des gens louches et décider finalement d'aller jusqu'au terminus avec eux. Juste comme ça, pour essayer. Sensations garanties. ~


Elle n'en revenait pas du contraste entre les deux personnalités qui se tenaient là, en face et à côté d'elle. L'une était d'un enthousiasme débordant. L'autre d'une antipathie bien marquée. Cependant, ils avaient tous deux un point commun : ils ne tenaient pas en place sur leur siège. Elle était observatrice et sentait qu'ils étaient tous deux très nerveux. La petite brune était excitée par toute cette nouveauté. Une chose était sûre, elle n'était pas beaucoup sortie de chez elle avant cela. Elle ressemblait à ces enfants qui découvrent de nouvelles choses et s’émerveillent au moindre petit truc. Le mec aux yeux dorés, lui par contre, elle ne savait pas pourquoi il était aussi nerveux. Il n'était pas humain lui non plus. Sentait-il leur nature surnaturelle ? Cela était fort probable. Elle avait appris qu'elle avait un côté démoniaque. Peut-être était-ce cela qui le troublait. Quant à la demoiselle il était possible qu'elle soit dangereuse, malgré les apparences. Cela ne les empêcha pas de se présenter et elle se rendit compte qu'elle ne l'avait toujours pas fait. Elle tendit sa main gauche à sa voisine de droite pour se présenter, puis à l'homme, dévoilant ainsi son tatouage en forme de fleur de pavot rose qu'elle portait entre le poignet et le pouce.

- Heu …. moi c'est Lou.  

Après ces modalités d'usage, son regard se porta de nouveau sur l'homme inquiétant. Elle ne put s'empêcher de rester méfiante à son égard. Elle avait l'impression qu'il n'hésiterait pas à s'en prendre à elle ou à l'autre jeune femme s'il en avait l'occasion. De plus, sa nervosité était de plus en plus visible. Était-ce vraiment raisonnable de continuer vers le terminus sachant qu'il se faisait tard et que le métro se vidait de plus en plus ? Son don lui permettrait-elle de les protéger suffisamment ? Le métro s'arrêta et elle se tourna vers le quai pour lire l'inscription. Elle avait déjà dépassé sa gare d'arrivée, il était trop tard maintenant pour ne pas aller jusqu'au bout. Tant pis. Elle verrait bien et improviserait comme elle le faisait toujours. Elle se tourna de nouveau vers l'homme aux cheveux d'argent.

- Vous êtes toujours aussi nerveux lorsque vous prenez le métro ?  

Elle n'avait pas pu s'empêcher de poser la question. Après tout elle était sur le point de voyager plus longtemps que prévu avec ces personnes. Autant apprendre à les connaître un peu plus et tester leurs intentions. Cela ne lui coûtait rien d'essayer en tout cas.


Rien n'est vrai, rien n'est faux, tout n'est que songe et mensonge.


Dernière édition par Lou Kelen le Mar 24 Juin - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 11/05/2014
Source de l'image : Pixiv ID 36732280
Graphiste(s) : Moi-même.
Messages : 172
Sexe fictif : Féminin
Emploi : Etudiante.

MessageSujet: Re: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   Lun 23 Juin - 21:54


DESSINE MOI UN MOUTON DEMON.
It's all about the game and what you flaunt. ♪
Elle gigota en entendant la Rose se présenter. Enfin, Lou. C'était mignon, comme prénom. Lou. C'était bref, ça restait dans l'air, ça se continuait en chanson. Lou. Lou ! Elle aimait bien.

«Louuuuuuu.»

Encore une fois, elle se mit à rire. Comme tout le temps. Ça n'était plus franchement étonnant. On aurait pu croire qu'elle se moquait, à le prononcer ainsi. Et pourtant, pour elle, c'était juste ainsi qu'il fallait le dire. Elle aurait bien continué à répété le prénom, mais elle s'arrêta net dans son exercice presque musical, clignant rapidement des yeux.

Un billet. Pour le terminus. Ethel lâcha un petit rire. Un autre, encore. Comme bien souvent. Celui-ci semblait néanmoins moins joyeux, plus maladroit, nerveux.

«Héhé... Pourquoi prendre un billet ? Enfin, yé souis ouné démoiselle en détresse, moua ! Yé souis perdue ! Quand on est perdu, on n'a pas de billet pour aller quelque part, puisqu'on ne sait pas où on est, ni où on va !»

Cette fois, lorsque le rire reprit, il était plus sérieux. Plus amusé. Ce n'était pas totalement faux, comme histoire. Elle avait réellement réussi à se perdre ici, et elle ne savait réellement pas quoi faire de base. S'il valait mieux s'arrêter au prochain arrêt, au terminus, ce genre de choses.

Même si au final, elle avait fait de cette situation un jeu. Mais Ethel faisait de tout, un jeu.

Elle pencha légèrement la tête sur le côté, en entendant l'homme se présenter. Ou plutôt, lorsque l'homme lui posa une question. Ethel. Peu banal comme prénom, d'où ça venait ? Elle n'en savait trop rien. Ce prénom lui semblait tout à fait normal, à elle. En haussant les épaules, elle reprit un petit sourire.

«Bah ! Il me semble que c'est irlandais. Chuis née en Irlande. Je crois que c'est irlandais. Ou alors anglais. Je n'ai jamais spécialement pensé à demander exactement si c'était vrai, héhé.»

Elle s'emmitoufla un peu plus dans son écharpe, la ramenant encore un peu plus près d'elle. Toujours un peu plus. Elle avait toujours peur de couper quelqu'un avec, sans le vouloir. C'était un réflexe devenu naturel. Aussi naturel que son rire.

A la question de Lou, elle fixa un moment l'homme, ce David. Sans aucune pudeur, comme une enfant qui découvre les autres personnes, qui ne sait pas encore que c'est impoli.

«C'est vrai que t'as pas l'air bien ! T'es malade ? Y'a des gens malades en voiture itou, t'es malade en métro ?»

Elle fouilla ses poches un instant, celles-ci semblant avoir un nombre incalculable de choses à l'intérieur lorsqu'on les voyait s'agiter, lorsqu'on en entendait le bruit. Elle sortie un minuscule paquet de bonbons, les tendant à ses deux camarades de jeu un peu forcés de la soirée.

«Quand on est pas bien, faut bouffer des bonbons. On dit tout l'temps qu'il faut se prendre des médicaments ou ce genre de trucs. Mais c'est idiot. Comment le fait de prendre un truc avec un goût immonde peut redonner un semblant de sourire, héhé !»

Un discours d'enfant de trois ans, probablement. Elle savait bien qu'un bonbon ne guérissait en rien. Mais il lui semblait tout de même que ça avait un côté vrai. Ses bonbons lui donnaient toujours plus le sourire que les traitements à l’hôpital, en tout cas.

Hrp:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   Lun 30 Juin - 15:31



Dessine-moi un démon (Pv Ethel & Lou)


Il soupire devant tant de stupidité... Non seulement elles ne semblaient pas avoir de billet - ou en tout cas, Ethel était la seule à lui avoir répondu sur ce point -, mais en plus, elles imaginaient pouvoir y aller sans le moindre soucis, question contrôleur. Si un passait, elles allaient avoir de beaux ennuis. Mais ce n'était pas son problème. Si elles désiraient faire ça, qu'elles le fassent. De son côté, plus vite il serait sorti de ce train, mieux il s'en porterait. D'autant plus qu'il avait suffisamment de stress comme ça, pas besoin de se rajouter cette gêne-ci.

Il sursaute pourtant face à la question qu'on lui pose. Lui, nerveux ? Jamais, voyons ! C'était limite s'il ne sautait pas au plafond du train en poussant des glapissements de terreur. Oui, oui, des glapissements. Ce genre de trucs que poussent les petits chiens quand ils ont la trouille. Mais bon, il est trop humain pour lâcher ce genre de son, même s'il le pouvait. En plus, il a beaucoup trop d'honneur, de fierté pour cela. Une fierté purement masculine, en plus de cela. Mais cela ne change pas la situation. Il est tendu comme un string, et n'arrive visiblement pas à se calmer. Pire, il se crispe davantage à la vue d'un paquet de bonbon brandi sous son nez. En fait, il avait imagi une arme, en premier lieu, mais maintenant, il imagine les sucreries en mode empoisonnées. Non, il ne peut décidément rien avaler. Au risque de recracher ce pauvre aliment et de laisser son estomac sur le sol. Pas très ragoûtant....

- Non merci, ça ira, je n'ai pas faim... Et je ne suis pas très friandises, pour tout avouer.  

Il jeta un regard à la fille qui semblait saine d'esprit, la seule qui semblait être mature entre les deux. Cette fille à la chevelure rose. Lou. Ou alors, était-ce Ethel ? Non. C'était bien le prénom Lou. Il en était certain. Il se demanda s'il pouvait avouer ses tracas dans un train si bondé avant de se jeter à l'eau, après une maigre hésitation. Le wagon où ils sont se vide petit à petit, assez pour lui laisser une chance de parler sans être entendu par une oreille indiscrète. Ou alors, il n'avait pas de chance.

- Je peux sentir que vous n'êtes pas... Comme les autres. Du côté de la race.

Il se tait. Il détourne le regard, observant à la ronde s'il n'y avait pas un petit bêta qui les écoutait. Mais non. Il peut souffler là-dessus. Mais par contre, il n'avait pas assez réfléchi à ce qu'il faisait. Les filles pouvaient ne pas apprécier qu'on mette leur nature sur le tapis. Pire, elles pouvaient tenter de se venger ! Toujours prévoir le pire, c'était son credo. Il s'enfonce dans son siège, grimaçant lentement alors qu'il les regarde un instant. Vite, il devait trouver un nouveau sujet ! En évitant celui des âges. Paraît que les femmes n'aiment pas ça...

- Vous venez de loin, en fait ?

C'est ça, enfonce toi plus...


Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 13/05/2014
Source de l'image : Lightning - Final Fantasy XIII - Google
Graphiste(s) : Bibi
Messages : 208
Sexe fictif : Féminin
Lieu de vie : Un loft - Cité n°49
Emploi : Serveuse

MessageSujet: Re: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   Mar 1 Juil - 21:01

Quand vous arrivez au terminus, il ne vous reste plus qu'une chose à faire...

~ Lancer les hostilités en prenant bien soin de toujours avoir un coup d'avance. ~


Lou appréciait de plus en plus cette jeune fille - ou plutôt jeune femme - si spontanée. Elle ne put que sourire lorsque celle-ci répéta son prénom encore et encore, comme si elle voulait l’encrer dans sa mémoire et ne plus jamais l'oublier. Cela ne la dérangea pas. Au contraire, elle avait l'impression qu'elle renforçait ainsi le lien qui était en train de naître entre elles. Elle ne s'offusqua pas non plus lorsque la brunette ricana après avoir enfin assimilé ce petit mot pourtant si facile à retenir.

Elle finit par rire elle aussi lorsqu'elle proposa un bonbon au type louche qui semblait si tendu en face d'elles. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait autant ri. Elle dut même essuyer des larmes qui lui étaient montées jusqu'au bord des yeux. Elle acquiesça de la tête devant les propos de la jeune femme. Oui ce mec avait vraiment besoin de ses bonbons.

Elle remarqua d'ailleurs tout de suite sa réaction. Il se tendit encore plus. Encore un peu et il allait finir par se rompre. Les nerfs à vif, il refusa l'offre. Elle déclina elle aussi. Elle ne raffolait pas des sucreries et n'avait pas besoin de se détendre, elle. Pas autant que cet homme en tout cas. Comment avait-il dit qu'il s'appelait déjà ? Ha oui, David.

Pourtant, ce fut finalement lui qui retourna la situation et la mit dans un profond embarras. Ils s'étaient déjà tous reniflés les uns les autres et savaient depuis longtemps qu'ils n'étaient pas humains. Mais c'était bien la première fois qu'un inconnu lançait une conversation en évoquant sa nature surnaturelle. Elle ne savait pas s'il s'agissait là d'une ruse ou bien d'une simple maladresse – ce qui était fort probable vu son état d'anxiété. Elle aimait quand les choses étaient claires et détestait devoir réfléchir pour répondre aux questions. Alors souvent, elle n'y allait pas par quatre chemins et répliquait de bon cœur. Ça sortait tout seul. Ce n'était jamais calculé. Et, en général, ça lui attirait pas mal d'emmerdes. Les gens n'aimaient pas la vérité. Surtout celle qui gênait. Cependant, là, elle resta sans voix pendant plusieurs secondes. Ou bien elle esquivait la remarque et partait sur un autre sujet, ou bien elle ripostait par l'absurde en montrant bien à cet énergumène qu'il y était allé un peu fort. La situation était assez délicate et lui était déjà assez angoissé comme ça. Devait-elle en rajouter une couche ou bien calmer le jeu ? Finalement ce fut la deuxième question qui la décida. Elle planta son regard dans le sien est répondit calmement, comme si on venait de lui demander une banalité – ce qui était vraiment le cas en omettant la première question et en se focalisant uniquement sur la seconde.

- Je viens tout droit du purgatoire en fait. J'ai une petite grotte rien que pour moi là-bas. Mais j'adore venir ici pour me nourrir. Ben oui, les bébé grassouillets c'est délicieux et ça court pas les rues en enfer …

Oui, c'était assez audacieux – et complètement stupide – comme réponse. Surtout qu'elle ignorait à qui elle avait réellement affaire. Mais elle était comme ça, Lou. Elle était joueuse. Après tout, les renards ne sont-ils pas réputés pour leur espièglerie ? Le train s'arrêta et la rame se vida encore un peu plus. Seuls quelques passagers restèrent avec eux. Il n'y avait plus qu'une gare avant le terminus.


Rien n'est vrai, rien n'est faux, tout n'est que songe et mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dessine-moi un démon ~ feat Ethel Callaghan and David Seija

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]
» Quand ma mémoire me ramène... (pv Ethel/Akiko)
» Un peu de tranquillité et d'air frais ne fait pas de mal à personne, même en compagnie. [PV Ethel Dawkins]
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Dessine-moi... Quelque chose :B

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sygridh : New Battle :: Sygridh :: ≫ Centre ville :: ≿ Métro-