AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 ✄- - Amaryllis- -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 01/06/2014
Source de l'image : Sizutani - Zerochan.
Graphiste(s) : Moi-même.
Messages : 4
Sexe fictif : Féminin
Emploi : Créatrice de poupées.

MessageSujet: ✄- - Amaryllis- -   Lun 16 Juin - 17:12


✖️ Weiß Amaryllis ✖️


Identité
✖️ Nom(s) : Weiß, Rosenstrauss.
✖️ Prénom(s) : Amaryllis.

✖️ Achevée à Nuremberg, en Allemagne, il y a 24 années.

✖️ Sexualité : Sans réelle limite.

✖️ Raison(s) de vivre : Vivre tranquillement sa vie en continuant à gérer son magasin de poupées, et réussir à pouvoir un jour, créer des êtres comme elle.

Code:
Elisabeth Von Wettin, [i]Märchen[/i], Sound Horizon || Amaryllis Weiß
Divers
✖️ Particularités familiales : /

✖️ Race : Poupée.
Amaryllis est de base, un être inanimé à qui l’on a confié une âme, une existence. Ressemblant à une humaine, elle semble être faite de chair et d’os. Bien qu’elle puisse profiter des plaisirs charnels par exemple, elle ne peut enfanter, ayant tout de même des limites à son humanité physique. Elle ne possède aucun organe, ressentant néanmoins la douleur physique. Lorsqu’elle est fatiguée, qu’elle use trop de son pouvoir, il lui arrive de redevenir une poupée pendant un moment, se reposant.

✖️ Don : Don de vie.
Si Amaryllis ne peut donner la vie par la voie la plus normale, elle le peut autrement. Créant des poupées elle-même, elle peut leur insuffler la vie. Néanmoins, étant elle-même l’une de ces poupées, ses pouvoirs ne sont pas aussi important que ceux de l'être qui l'a animé. Elle ne peut donc qu’animer une poupée de petit format à la fois, pour un temps limité. Peut-être qu’avec le temps, elle pourra y arriver. Elle l’espère, tout du moins.


✖️ Arme : Ciseaux géant.
Une paire de ciseaux particulièrement grande et tranchante. Peu discrète, néanmoins.

✖️ Situation familiale : A ce jour, Amaryllis n’a connu que son créateur. Elle ne sait pas s’il existe d’autres poupées comme elle, qu’elle pourrait considérer comme sa famille.

Code:
[color=#]Don de vie || Amaryllis Weiß (pris 1 fois)[/color]
Code:
Ciseaux géants || Amaryllis Weiß

Forme

✖️ De quoi a-t-elle l'air ?
Petite poupée de porcelaine.
Ne dépassant pas les trente centimètres, la petite poupée ressemble à n'importe quelle autre. Magnifique, parfaite. Une peau de porcelaine lisse, sans aucune imperfection. Il serait bien facile de la casser, d'un seul coup. Des cheveux véritables blonds, ondulés, longs. Une coiffure élaborée, comme sous sa forme humaine. Des yeux sans vie, bleu, vert. Des bras qui pendent le long de son corps, des jambes repliées, assises. Des vêtements victoriens, doux, à dentelles.

Au final, Amaryllis est la même sous ses deux formes. Plus petite, sans vie, mais la même. Parfaite dans les deux cas.

Bien que la petite demoiselle de porcelaine semble s'assombrir avec le temps.

Cette forme est d'ailleurs, l'unique moyen de changer réellement la demoiselle. Coupez lui les cheveux sous forme humaine, elle les récupérera à sa prochaine transformation. Pour voir des changements opérer sur la belle, pour la détruire entièrement, il faut toucher la poupée. Celle de porcelaine.

✖️ Quelles sont les aptitudes que vous avez en plus ?
Aucune. Sous forme de poupée, Amaryllis n'est rien qu'une poupée.

✖️ Et le contrôle que vous avez sur elle ?
Aucun. Amaryllis sent simplement lorsqu'elle est en train de redevenir aussi petite qu'une peluche, mais elle ne peut décider où quand comment.

Code:
Elyse, [i]Märchen[/i], Sound Horizon. || Amaryllis Weiß



Physique
✖️ Taille : 1m65.
✖️ Poids : 55 kilos.
✖️ Couleur de peau : Porcelaine.
✖️ Couleur des cheveux : Blond doré.
✖️ Couleur des yeux : réponse
✖️ Style vestimentaire : Victorien.
✖️ En plus ? Sous cette forme, Amaryllis ressemble trait pour trait à une humaine (bien qu'il lui manque ses organes), bien qu'un peu trop parfaite. Il n'est pas possible de déceler son appartenance aux poupées.

Amaryllis est parfaite.

N'allez pas croire que cela tient de la vantardise. Non. Regardez-la un peu. Faites-la tourner, caressez sa fine main, écoutez donc sa voix chantante.

Ah, vous l'admettez enfin. Amaryllis est parfaite.

C'est aussi simple que cela. Ça tient en un mot, en trois romans. Et c'est unanime, n'ayez pas peur.

Les femmes, les hommes, les homosexuels, les asexués, les asexuels, les enfants, les mariés, les amoureux, les célibataires, les humains, les démons, les anges.

Amaryllis est parfaite, et tout le monde ne peut que l'admettre.

Elle a ce charisme fou, cette douceur mêlée à cette maturité collée dans chaque mouvement qu'elle entreprend. Des gestes lents, maîtrisés, adorables.

Un visage doux, serein. Des lèvres rosées, à embrasser. Des sourires tendres et chaleureux, un regard pétillant et particulier. Un œil bleu, un œil vert. Une peau douce, lisse, sans aucune imperfection. Un petit nez, fin. De jolies hanches à attraper, une poitrine à caresser, de jolies jambes. une masse de cheveux à lui envier, longue et volumineuse. Douce et soyeuse, ondulée, toujours parfaitement coiffée.

Des longues robes victoriennes, d'une couleur douce, aux teintes pastels, de la dentelle. Tout est fin, doux, travaillé, féminin.

Oui, Amaryllis est parfaite.
Mais Amaryllis est une poupée.
Mental
✖️ Quelques défauts : Presque pafaite. Obsessionnelle. Ratée. Violente.
✖️ Quelques qualités : Presque parfaite. Douce. Gentille. Attentionnée. Réussit tout ce qu'elle entreprend.

Il y a un souci, avec cette demoiselle.
Il y a un souci avec cette âme.
Il y a un souci avec cette poupée.
Il y a un souci avec Amaryllis.

Il y a eu un dérèglement quelque part. A un moment donné, on ne sait pas où quand comment, mais le problème est présent. Amaryllis n’a pas la même réalité, la même logique, les mêmes valeurs que n’importe qui.  Et les deux seuls êtres au courant, sont l'animal et son réel maître.

C’est une jeune femme souriante, aimable, douce.  Elle parle avec une voix posée, ne rechigne pas à la tâche, elle est attentive et attentionnée. Un peu timide, elle a du mal à aller d’elle-même vers les gens, peu habituée à la présence des autres. Mais elle ne refusera jamais personne, s'occupant de toute personne, particulièrement attentionnée.

Intelligente, rusée, cultivée. Douée, elle coud des merveilles, tricote, créée diverses choses. Peu importe le travail manuel, elle excelle sans aucun effort. Poupées, peluches, vêtements…  Dotée d’une bonne oreille, la musique la charme particulièrement, sachant jouer de nombreux instruments. Peu importe ce qu'elle entreprend, elle le réussit. Oh, Amaryllis avait tout pour être parfaite.


Si seulement elle n’était pas capable en pleine discussion, de tuer quelqu’un avec un sourire, entre deux mots.


Amaryllis n’a aucune notion de remord vis-à-vis de certaines choses. Le meurtre, la violence, le harcèlement, le viol, la vie privée, le morbide, toutes ces choses lui passent tout à fait au-dessus de la tête.

Elle ne comprend tout simplement pas que ces choses peuvent être mal, dures, et blessantes.

Jamais elle n’ira voler quoi que ce soit, ni insulter qui que ce soit, et pourtant avec un immense sourire, elle pourra découper quelqu’un qui a parlé méchamment de quelqu'un d'autre. Comme si c’était normal. Comme si tout le monde agissait et devait agir ainsi.

Un morceau de viande mort lui paraîtra charmant, tandis qu’une grenouille la fera hurler d’horreur, par exemple.

Obsessionnelle, si elle vous apprécie un peu plus que la moyenne, elle vous suivra sans aucune gêne partout, vous regardera dormir, vous enverra des cadeaux parfois morbides sans réellement le vouloir, pensant qu’ils plairont. Parlez-lui de quelqu’un qui vous a fâché, elle s’en ira sans aucun scrupule arracher la main de cette personne pour vous l’envoyer avec un petit cœur.

Passionnée et possessive, sadomasochiste sur les bords, elle vous en fera certainement subir de belles si vous l’approchez un peu trop.

C’est clairement le piège, avec Amaryllis. Elle a l’air parfaite, elle attire et c’est seulement une fois charmé et piégé qu’on se rend compte de l’horreur à laquelle on fait face.

Le plus gros problème reste le fait que plus le temps passe, plus l'animal reste auprès d'elle, plus ce souci prend de l'ampleur.
Histoire

C'est l'histoire de l'obsession d'un homme. De l'obsession de Frantz Rosenstrauss, jeune allemand créateur de poupées.

Il avait toujours eu cette passion pour celles-ci, on ne savait pas réellement d'où il la sortait. Mais elle était présente, incomprise, mais existante. Alors il en vivait, de ses poupées. Les vendant à tour de rôle. A de petites filles, de jeunes femmes, des mères. Parfois des collectionneurs, plus rarement.

Ah ! Ce qu'il aimait partager sa passion avec les autres. Quand bien même il passait ses nuits à la création d'une poupée, il s'en séparait en souriant, ravi qu'elle trouve un foyer, ravi que d'autres gens s'en préoccupent aussi.

Jusqu'à Amaryllis.

Comme chaque poupée, il mit tout son amour à sa création. Mais il y eut quelque chose de différent, cette fois-ci. Tout en elle l'appelait. Sa peau qui lui semblait plus douce que celles des autres, ses cheveux plus brillants, ses lèvres rosées. Alors il la perfectionna. Recommença des centaines de fois, trouvant le tissu qui lui irait le mieux, la coiffure, la boucle qui l'embellirait, comme pour lui faire plaisir, comme un homme achèterait les plus beaux bijoux pour faire plaisir à son épouse.

Et comme chaque poupée, une fois terminée, il la posa dans la vitrine de son magasin. Un pincement au cœur.

Mais il ne s'en soucia pas plus que cela, il avait d'autres poupées à créer.

Et le jour fatal arriva, une charmante petite demoiselle entra dans la boutique en traînant derrière elle sa mère. Elle voulait Amaryllis, cette poupée magnifique, la plus belle qui pouvait exister. La jeune mère offrait les sommes les plus folles pour cette poupée, mais il ne pouvait se résoudre à la céder. Oh non, il n'y arrivait pas. Alors il chassa les deux demoiselles, et s'enferma avec la poupée blonde.

Il en devenait fou. Lui parlait tout le temps, n'ouvrait plus son magasin, ne créait plus rien. Plus aucune poupée. Amaryllis lui suffisait à elle seule. N'était-elle pas parfaite ? Jolie ? Merveilleuse ? Il la serrait contre lui, leur inventant des histoires passionnées et
douces.

Il vieillissait. Et il pleurait. Tous les jours, toutes les nuits, blotti contre sa douce et tendre poupée. Le silence imposée lui pesait terriblement. Ô qu'il aimerait entendre le son de sa voix, douce, chaude, posée, maîtrisée ! Qu'elle lui récite les plus beaux poèmes, qu'elle lui dise en souriant "je t'aime".  Il désespérait, personne ne pouvait le comprendre.

Alors il pria. Pria tout ce qu'il pouvait. Les dieux, les démons, le ciel, les ténèbres, pourvu qu'on puisse entendre son appel et exaucer ses souhaits.

Et son appel fut entendu.

Un homme. Jamais il ne donna son nom, d'où il venait, pourquoi il acceptait. Mais il annonça au créateur de poupées, qu'il pouvait s'occuper d'Amaryllis. Lui offrir une vie, une existence, et qu'elle serait aussi parfaite qu'elle l'était.

Sans se préoccuper du reste, des conditions, sans se méfier, il pressa l'homme de faire marcher sa magie en acceptant tout ce qu'il voudrait de lui. Il ferait tout ce qui était en son pouvoir, s'il s'occupait de rendre Amaryllis vivante. Aussi vivante que lui, aussi parfaite qu'une poupée.


Alors c'est ce qu'il fit. En l'espace de quelques minutes, la petite poupée était une jeune femme. La peau aussi lisse, les cheveux aussi magnifiques. Elle était parfaite. Et elle ouvrit les yeux. Elle était parfaite, vivante. Sa voix aussi douce que du velours. Oh oui, elle était parfaite !

Il en oubliait même le pacte. Il en oubliait même cet espèce d'animal que l'homme lui avait laissé en échange de son souhait réalisé.

Et ils passèrent du temps à deux. Ensemble, comme un couple. Elle l'avait charmé sous forme de poupée, et le charmait d'autant plus avec sa douceur et son intelligence. C'était merveilleux.

Mais l'homme vieillissait encore. Et il semblait même qu'il vieillissait de plus en plus. Et plus le temps passait, plus Amaryllis adoptait des comportements étranges. Mais il s'en fichait, elle était présente, et seul ce fait lui important. Peu importe qu'elle l'observe sans cligner d'un œil la nuit.

L'animal continuait de rester auprès du couple. Il ne prononçait jamais un seul son, ne buvait pas, ne mangeait pas. Mais Frantz s'en fichait, encore une fois, rendu fou pour l'amour qu'il portait à la petite blonde.

Il ne se rendit pas compte que cet animal qu'on lui avait laissé le bouffait, lui arrachait petit à petit les morceaux de vie qui le composait. Et il vieillissait de plus en plus vite. A 45 ans, il en paraissait 85. A 50 ans, il en faisait 100. Il ne se rendit pas compte qu'Amaryllis semblait perdre de plus en plus les notions humaines, qu'elle adoptait des comportements extrêmes sur certains points. Que la présence de l'animal le tuait, et la rendait folle.

Que l'homme avait accepté de donner une vie en échange d'une autre vie, qu'il était en train de lui prendre.

Que la perfection n'existait pas.

Et il décéda. Laissant sa petite poupée seule. Avec l'animal. Alors sans en parler, elle enterra l'homme oublié, dans le jardin et elle partie. Aussi loin qu'elle pouvait. Guidée par cet animal dont elle se méfiait, jusqu'à Sygridh. Elle s'y installa, aidée par des gens du coin, son physique aidant beaucoup à la compassion. On disait de partout qu'elle était parfaite, qu'elle était une vraie poupée. Après quelques années, elle ouvrit son propre magasin de poupées, comme l'avait fait son père, son amant, son époux, son maître, son bourreau.

✖️ Quel est le nom de votre familier et pourquoi ?
Hope Rosenstrauss. Parce qu'il aurait dû, apporter l'espoir et la joie au jeune homme.

✖️ A quoi ressemble-t-il ?
Un espèce de renard ? De chat ? De lapin mélangé à un renard ? Amaryllis n'a jamais eu aucune idée de ce qu'il était. Une création de son maître ? Il a toujours été là, depuis qu'elle a ouvert ses yeux de poupées. Le poil blanc, les yeux rouges, n'ayant jamais prononcé un seul son.

✖️ Quel pouvoir a-t-il ?
Il absorbe la vie des gens avec qui son réel maître fait affaire, et rend fou la chose ayant été animé au fur et à mesure.

✖️ Quel est son caractère et votre relation ?
Il a toujours inquiété Amaryllis, mais elle s'en accommode. Il semble parfois mort, ne bougeant que rarement. Elle n'a jamais osé poser de questions sur l'animal à son maître de son vivant, et se contente de le garder maintenant que ce dernier est décédé.

Code:
[b]Kyubey[/b] MSMM || [i]Amaryllis Weiß[/i]

In real life
Mon pseudonyme fréquent est celui dans mon autre fiche, j'ai 195 ans et j'aime les cookies et les bébés crus. J'ai connu le forum avec un autre compte Crazy again et j'apprécie tout. Le code est Tourner à gauche, puis à droite, et encore à droite, ensuite reculer de trois pas et ... Vous voici nulle part !..

DC, DC, DC.  Happy dance 



❝La plus jolie poupée.❞
Il ne faut pas oublier que, aussi parfaite, douce, magnifique, belle, intelligente, cultivée, douée, agréable, merveilleuse qu'est cette charmante demoiselle aux cheveux dorés, elle ne reste qu'une simple poupée. Une simple poupée. Fouille au plus profond de sa poitrine, tu n'y verras aucun coeur.  


Dernière édition par Lou Kelen le Jeu 19 Juin - 21:37, édité 1 fois (Raison : Corrigée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

✄- - Amaryllis- -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Amaryllis
» [Théorie] AZ, Amaryllis & Floette, trop de liens !
» (elyon)/GOLD DIGGER
» Kagy [Futur Chasseur/pré-Ado] [réservé by Amaryllis]
» Deux Sociopathes peuvent-elles s'entendre? PV Amaryllis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sygridh : New Battle :: Personnage :: ✐ Présentation des personnages :: √ Fiches approuvées-