AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Secrets dévoilés, des cœurs ouverts [PV Luxis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 16/06/2014
Messages : 108
Sexe fictif : Masculin

MessageSujet: Secrets dévoilés, des cœurs ouverts [PV Luxis]   Jeu 30 Oct - 0:58


Secrets dévoilés
des cœurs ouverts.


ANTELUXIS DEIFILIUS
De loin, j'aperçois sa longue chevelure d'argent et mon corps ne m'écoute plus.

La porte claque dans mon dos et leur voix me crie de rester, de ne pas sortir à cette heure-ci, comme si j'étais encore un enfant. Je suis vieux maintenant, assez pour gérer ma propre vie, j'ai même un ami. Certes étrange, mais j'en ai un quand même. Je suis capable de me débrouiller tout seul, il est temps qu'ils me lâchent la main. Pourtant, une grande frustration prend place dans ma gorge, et refuse de s'en aller. Je ne sais pas où je m'enfuis, je veux simplement fuir la civilisation, ne plus rien penser et me vider la tête. Je me sentirai peut-être mieux ensuite. J'aimerai que l'on me console, que quelqu'un soit là pour moi … Le seul qui occupait cette place n'a, à présent, plus de temps pour les enfants, il est le Roi des Enfers, hors de question pour moi de l'ennuyer avec une crise passagère. Peut-être que je ne suis pas aussi adulte que je le prétends. J'emprunte des ruelles sombres dans ma forme naturelle, un simple petit chat de couleur crème. Qui, pourtant, serait capable de vous déchiqueter en quelques secondes. Je laisse mes sens me guider et l'entrée de la forêt apparaît devant moi. Je fonce comme une flèche tout en prenant ma forme humaine, me griffant le visage à plusieurs reprises avec les branches. Le sang coule sur mes joues en même temps que mes larmes, formant sans doute, des dessins étranges sur ma peau. La lune éclaire faiblement les branches mortes de l'automne, quelques feuilles, encore courageuses, tiennent le coup, mais la plupart de leurs sœurs sont tombées sur le sol, que je foule comme un pauvre fou désemparé.

Ils m'ont disputé, encore une fois cette semaine, mais ce soir, j'en ai eu marre et j'ai juste claqué la porte. Scène typique d'un film dramatique. Je me sens misérable, j'ai envie de me cacher dans un trou profond et de n'en sortir que lorsque ce sera la fin du monde. Je veux retourner dans les Enfers, revoir la noblesse démoniaque et des gens de ma race. J'ai l'impression d'être le seul à ne pas être normal ici et c'est un sentiment de solitude vraiment désagréable. Bien plus que lorsque j'étais « la Princesse enfermée dans sa Tour » pour mon éducation. Un soupire s'échappe de ma bouche et une épaisse fumée blanche se forme, me provoquant ainsi un frisson. Il fait froid, je n'en ai pas l'habitude. Je suis parti précipitamment et j'ai oublié mes nombreuses couches de vêtements. Comment pouvais-je y penser avec leurs cris incessants ? Je m'arrête près d'un arbre et m'adosse à lui, reprenant mon souffle, qui n'est pourtant pas bien rapide. Le froid me mange la gorge et me mord les joues et le nez. Je ne risque pas d'être malade, pas d'une simple maladie en tout cas, pas celles des humains.

Alors que je tente de vider mes pensées, en vain, une odeur me chatouille les narines. Je la connais et je pourrais la reconnaître entre mille. De nouveau les larmes roulent sur ma peau salie par le sang et les pleures précédentes, mais je m'en fiche, je veux juste ressentir un peu de chaleur. Doucement, les mains frictionnant mes bras, je marche et tente de repérer la source de cette odeur si particulière, si familière, si rassurante. Je manque de tomber plusieurs fois, tant le froid m'engourdit les jambes mais rien que de murmurer le nom de cette personne dans la nuit, me donne la force de le trouver et d'avancer. J'ai l'impression d'être lourd, de peser plus d'une tonne et je peine à ne pas me transformer pour que ma fourrure me réchauffe. Non, j'y suis presque, je ne veux pas qu'il me surprenne ainsi, il ne doit pas savoir. Parfois, j'ai tout de même envie de me confier, lui expliquer mes tourments, mais je me contente de sourire, encore et toujours. Cependant, le vase est plein et c'est la goutte d'eau qui fait tout déborder, j'ai besoin de réconfort. Un son parvient jusqu'à mes oreilles et mes sens sont en alerte, je cesse de respirer une seconde, tout en continuant mon chemin, les membres lourds. De loin, j'aperçois sa longue chevelure d'argent et mon corps ne m'écoute plus. Tel un zombie guidé par la faim et l'envie de tuer, je me dirige vers lui, dans un bruit sourd de pas précipités, puis lorsque je le vois se tourner face à moi, je ne peux m'empêcher de foncer sur lui, et m'accrocher à sa taille. Mes larmes doublent de volume, alors que des sanglots étouffés s'échappent de ma gorge, son prénom est crié, murmuré, imploré plusieurs fois, comme si ma vie n'en tenait qu'à un fil. Dans la pénombre, il ne fait que m'entendre mais je suis persuadé que l'odeur du sang envahit les alentours. À moins que ce ne soit que moi …



© Halloween de Never Utopia & Haxiel de Sygridh
Paroles de Haxiel : #AB795D (pensées en italique)
Paroles des PNJ : gras



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/05/2014
Source de l'image : Femme : Guinn3ss + http://www.zerochan.net/1285314
Messages : 20
Sexe fictif : Masculin

MessageSujet: Re: Secrets dévoilés, des cœurs ouverts [PV Luxis]   Sam 1 Nov - 23:14

Anteluxis, au naturel, regardait sa cabane fait avec les restes de son antre démolie sans expression particulière. Il fallait encore l'agrandir, elle était à peine grande pour héberger son corps quand il voulait méditer, il aurait encore fallût un garde-manger, une zone d'observation, un atelier... Il tenait une corde entre ses mains, pour pouvoir hisser quelques planches et débris métalliques dans son habitation. La corde était rattachée à une surface pour pouvoir hisser un mont de matériaux de construction. Il tendit la corde et posa un pied sur l'arbre, la surface ne bougeait pas. Il mit ses deux pieds sur l'arbre tout en se tenant à la corde puis marcha sur l'arbre. A partir de deux mètres de hauteur, il sauta un peu et tout son corps fit poids sur la corde qui tira le poids en haut de son habitation puis fit basculer la planche qui tenait les matériaux, les faisant tomber à l’entrée. Il souffla en voyant la magie de la technique du levier quand soudain il entendit des pas bruyants qui arrivaient vers lui. Il voulut se retourner mais trop tard : Anteluxis sentit deux bras l’entourer, il fit de gros yeux, pensant à un ennemi voulant le prendre de dos, puis il relativisa en entendant les sanglots, ça n'était pas une bête féroce. Ce qui le fit se retourner, c'était cet appel, son prénom répété plusieurs fois l'interpella. Il vit alors Haxiel. Sa main caressa le dessus de sa tête et il dit :

-Qu'y a t'il ? Pourquoi pleures-tu ?

Il lâcha précautionneusement la corde pour que le monte-charge ne se fracassa pas et s'abaissa un peu en écoutant la réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Secrets dévoilés, des cœurs ouverts [PV Luxis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Secrets dévoilés? [Mikalow Hans et Isis Conant]
» Oh ! Les voilà ...
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sygridh : New Battle :: Autour de Sygridh :: ♈ Forêt-